Politique d'utilisation des cookies (plus d'info) En continuant vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.
DASSAULT AVIATION MIRAGE F1
Partager
Lien copié dans le presse-papiers
Une erreur s’est produite au moment de copier de lien. Veuillez recommencer.

Depuis le milieu de 1964, Marcel Dassault, conscient de l’impasse où conduisent les avions à gros moteurs, trop chers pour l’exportation, avait fait discrètement étudier par sa Société, sur fonds propres, un petit appareil bisonique, le Mirage III E 2. Monoplace, destiné surtout à l’exportation, il possède, comme le modèle Mirage III F 2, une voilure en flèche. Le réacteur est un Snecma Atar 9 K identique à celui du Mirage IV A. Il lance, à la fin de 1965, avec l’apport de ses coopérants industriels, la fabrication d’un prototype capable de convenir à l’armée de l’Air et qui prend le nom de Mirage F1.
Le premier vol de l’avion de série n° 1 a lieu à Mérignac, le 15 février 1973, aux mains de Guy Mitaux-Maurouard. Le 14 mars 1974, il est livré à l’armée de l’Air.

Le Mirage F1 ouvre la voie à plusieurs versions :

Le Mirage F1 C
Le Mirage F1 C est la version de base optimisée pour la défense aérienne tous temps à toutes altitudes. Par la suite, deux nouvelles versions (Mirage F1 CR et Mirage F1 CT) équipent l’armée de l’Air lorsque les Mirage III R et Mirage III E approchent de la fin de leur existence.

Le Mirage F1 A
C’est la version de jour du F 1 C avec un équipement électronique simplifié et une capacité interne de carburant accrue. Cette version est réalisée à la demande de l’Afrique du Sud sous l’appellation F 1 AZ.

Le Mirage F1 B
Cet appareil est la version biplace du Mirage F1 C. Cette version, développée initialement à la demande du Koweit, a aussi été acquise par l’Armée de l’Air française.

Le Mirage F1 R
Optimisé pour la reconnaissance à basse altitude de jour comme de nuit, le Mirage F1 R est la version exportation du F 1 CR qui équipe l’armée de l’Air française.

Dès le début, le Mirage F1 connaît des succès à l’exportation. Quatre cent soixante treize exemplaires équipent les armées de l’Air de l’Afrique du Sud, de l’Espagne, de la Grèce, du Koweït, de la Libye, du Maroc, de l’Equateur, de l’Irak, de la Jordanie et du Qatar.
La société Dassault conçoit le Mirage F1 E (Exportation) qui peut assurer toutes les missions du F 1 C mais avec une électronique qui permet des missions air-sol plus précises et des distances de tir plus grandes.

Caractéristiques techniques

Envergure : 8,40 m
Longueur : 15 m
Masse à vide : 7 400 kg
Vitesse max : mach 2
Plafond : 18 500 m

Source : Dassault Aviation
Crédits photos : Spot'air

Événements avec DASSAULT AVIATION MIRAGE F1