Politique d'utilisation des cookies (plus d'info) En continuant vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.
A400M ATLAS - Armée de l'Air
Partager
Lien copié dans le presse-papiers
Une erreur s’est produite au moment de copier de lien. Veuillez recommencer.

     Pénétration basse altitude, allonge, capacités d’emport, usage des terrains sommaires, livraison par air, largage accéléré de parachutistes, « ravitailleur ravitaillable » en vol : autant d’atouts pour cet avion polyvalent.
Pilier de la capacité de projection de l’Armée de l’air, l’A400M Atlas permet de projeter plus, plus vite et plus loin. Un véritable atout pour les opérations.
     Depuis les bases de l’Armée de l’air, l’A400M Atlas est capable d’acheminer directement vers les théâtres d’opérations, par aérotransport ou aérolargage, la plupart des matériels en service dans les armées françaises. En janvier 2019, l’Atlas a franchi la barre des 12 000 heures de vol, témoignant ainsi de l’engagement opérationnel de la flotte A400M. En termes de capacités de projection, c’est un véritable « Game Changer » pour l’Armée de l’air. En effet, entre sa vitesse et sa charge offerte, un A400M équivaut en transport à deux C-130 ou quatre C160. Il se place dans un segment intermédiaire entre le C-130 Hercules et le C-17.
C’est un avion tactique à allonge stratégique qui apporte une nouvelle dimension à la flotte de transport de l’Armée de l’air. C’est une véritable avancée en termes de capacité d’emport, de rayon d’action et de vitesse. Sa participation à l’exercice « Pitch Black », qui s’est déroulé en Australie en juillet 2018, en est une bonne illustration.
     Pour l’A400M Atlas, 2019 est l’année de la livraison par air. Les largages de parachutistes et de matériel sont les nouveaux modes d’action ouverts. Ils permettent d’accroître plus encore son intégration dans les opérations extérieures.
     Ses nombreux moyens de communication (quatre VUHF, deux HF, deux SATCOM, deux voies L16) constituent un multiplicateur de force et font de l’A400M Atlas un véritable système de combat interopérable avec les systèmes d’armes modernes, connecté au « champ de bataille ». Le développement des liaisons de données tactiques (L16) est une vraie nouveauté dans un avion de transport. Il permet d’envisager l’Atlas comme le premier avion tactique multimission.
     Au bilan, les capacités tactiques de ce 15e aéronef illustrent le chemin récemment parcouru vers le standard cible : larguer des parachutistes par une porte latérale, ravitailler en vol un autre aéronef de transport en point central et améliorer ses performances sur terrain sommaire.

Caractéristiques

- Envergure : 42,4 m
- Longueur : 45 m
- Hauteur : 14,7
- Surface alaire : 221,5 m²
- Nombre de moteurs : 4 TP400-D6
- Puissance de chaque moteur : 10 690 ch
- Masse à vide : 80 t
- Carburant : 50,5 t
- Masse maximale : 141 t
- Vitesse de croisière : 833 km/h
- Vitesse maximale : 882 km/h (Mach 0,72)
- Plafond : 35 000 pieds = 10 668 m
- Rayon d'action max : 8 700 km

Source : Armée de l'Air
Crédits photos : Armée de l'Air, WeLoveAero

Événements avec A400M ATLAS - Armée de l'Air