Our cookies policy (more info) . By continuing, we assume your permission to our use of cookies.
DRONE MQ-9 REAPER - Armée de l'Air
Share
Link copied to clipboard
An error occured while copying the link. Please try again.

L’INDISPENSABLE DRONE REAPER

Le MQ-9 Reaper est un drone MALE (moyenne altitude longue endurance) équipé de capteurs embarqués ultramodernes qui font sa plus-value : une boule optronique dotée de caméras électro-optiques (jour) et infrarouges (jour et nuit) et d’un radar SAR-GMTI. Élément décisif des opérations asymétriques actuelles, il est stationné sur la base aérienne 709 de Cognac et opéré par l’escadron de drones 1/33 « Belfort ». Le Reaper est un concentré de haute technologie, porteur de capteurs High-Tech d’un coût raisonnable. Il est par ailleurs totalement discret sur les plans sonore et visuel.
Son envergure de 20 mètres lui permet de bénéficier d’une grande endurance, de l’ordre de 24 heures. Le standard Block1 actuel sera remplacé par le Block 5 aux capacités accrues (haute définition, armement complet, etc.). Grâce à son rayon d’action et à l’autonomie que son vecteur aérien lui confère, il est en mesure d’agir dans toute la bande sahélo-saharienne.
Récemment, il a réalisé une mission à 2 500 kilomètres de la base aérienne projetée de Niamey (Niger) en assurant une couverture sur place d’environ cinq heures.
En décembre 2019, le Block 1 emportera jusqu’à deux bombes guidées laser GBU12 de 250 kg. À terme, le standard Block 5 pourra être armé de GBU12, de GBU49 (guidage laser et GPS) et du missile air-sol Hellfire. Le simulateur Reaper est quant à lui d’ores et déjà en service.
Avec plus de 1 400 missions et près de 10 000 heures de vol à son actif en 2018, le drone Reaper est un élément clé de l’opération Barkhane. Il opère de manière complémentaire et coordonnée avec les autres moyens aériens sur différents types de missions : production de renseignement pour une intervention rapide des avions de chasse, réalisation de missions d’appui aérien rapproché ou de récupération de personnel (identification, prise de contact, couverture, analyse de la situation tactique).
Une vingtaine d’aviateurs sont engagés au sein du détachement de drones : pilotes à distance, opérateurs capteurs, coordinateurs capteurs, coordinateurs tactiques et opérateurs images, auxquels s’ajoutent notamment mécaniciens aéronautiques et techniciens SIC (systèmes d’information et de communication).

ÉQUIPAGE À QUATRE

LE PILOTE À DISTANCE
Le pilote est responsable de la mission. Issu du personnel navigant de l’Armée de l’air, le pilote à distance assure la conduite du vecteur. Il gère les communications avec
les organismes de contrôle.

L’OPÉRATEUR CAPTEUR
Il est responsable du guidage laser des munitions aujourd’hui tirées depuis les chasseurs et demain depuis le Reaper et du marquage pointeur IR de nuit. Il peut lui aussi être responsable de la mission. Il assure le pilotage de la « boule ». Il oriente les capteurs du Reaper et navigue entre les différents modes afin d’optimiser la collecte de renseignement.

LE COORDINATEUR TACTIQUE
Chef d’orchestre de la mission, le coordinateur tactique assure l’interface avec l’extérieur du cockpit. Il est en relation avec le commandement, les troupes au sol ou les équipages.

L’OPÉRATEUR IMAGE
Expert de l’imagerie en temps réel, l’opérateur image réalise des captures d’écran destinées à fournir une aide à la décision aux différentes autorités.

Caractéristiques Techniques

Envergure : 20,1 m
Hauteur : 3,8 m
Longueur : 11 m
Poids max : 4,76 t
Moteur turbopropulseur : 900 ch
Vitesse de croisière : 335 km/h
Altitude max/travail : 14 000/7 500 m
Capacité emport carburant : 1 700 kg
Endurance : 24 h
Membres d'équipage : 4

Source : Armée de l'Air
Crédits photos : defense.gouv, Armée de l'Air

Events with DRONE MQ-9 REAPER - Armée de l'Air