Our cookies policy (more info) . By continuing, we assume your permission to our use of cookies.
Aeronautics Aircraft AirShow
CANADAIR Sécurité Civile
Share
Link copied to clipboard
An error occured while copying the link. Please try again.

Le Canadair est un avion bombardier d'eau. En France, c'est la Sécurité civile, qui dépend du ministère de l'Intérieur, qui le gère. La flotte est composée de 26 avions. Les bombardiers d'eau, au nombre de 23 rassemblent 11 Canadair CL 415, bombardiers d'eau amphibies, qui emportent jusqu'à 6 tonnes d'eau et dont les premiers ont été acquis par la France en 1995. La BASC dispose également de 10 Trackers, bombardiers d'eau terrestres, achetés dans les années 1980, emportant 3 tonnes d'eau ou de produits retardants et 2 Dash, avions mixtes pouvant effectuer des missions de bombardement d'eau en saison feu et des missions de liaison en saison hivernale, acquis en 2004 et 2005. Enfin cette flotte est complétée par 3 avions Beechcraft qui servent à des liaisons diverses.
Le Canadair est rouge et jaune, les couleurs de la Sécurité civile. Il mesure 19,8 mètres de longueur sur 28,6 mètres d'envergure.
Conçu par l'industriel canadien Bombardier, le Canadair est le plus connu des avions de lutte contre les incendies. Il a la capacité de voler 1.400 km à la vitesse de 350 km/h.
La première livraison d'un Canadair de type « CL-215 » a été réalisée en 1969.
Les ventes ont atteint 125 unités, avant son remplacement par la version « CL 415 », plus performante, en 1989.
8 pays dans le monde utilisent des Canadair, la première utilisation ayant été faite au Québec.
La version « CL 415 », en service en France, est capable de recueillir 6 tonnes d'eau en 12 secondes, en effleurant un plan d'eau sur 1.500 mètres. Le largage peut se faire en plusieurs passages.
La flotte est initialement conçue pour les feux de forêts. Elle est basée à Marignane, même si, pendant la période de feux, des détachements sont mis en place en Corse, à Carcassonne et à Cannes. L'utilisation d'une « noria » de 4 appareils permet d'attaquer simultanément un incendie.
La particularité du Canadair est qu'il "écope". Un terme technique pour dire que pour se ravitailler, il effleure l'eau et n'a pas besoin de se poser pour "avaler" 6.000 litres en 12 secondes. Il peut le faire au-dessus d'un lac, d'une rivière, de la mer. Par exemple lors de l'incendie de Saint-Jean-d'Illac, les Canadair mobilisés ont réalisé leurs écopages sur la Garonne.
Pour le fonctionnement de l'ensemble de sa flotte aérienne la BASC dispose de 90 pilotes.

Source : www.aviationsmilitaires.net
Crédit Photo : Gérard JOYON 

Events with CANADAIR Sécurité Civile