Our cookies policy (more info) . By continuing, we assume your permission to our use of cookies.
Défilé du 14 juillet avec l'Armée de l'Air
Share
Link copied to clipboard
An error occured while copying the link. Please try again.
Aeronautics Aircraft AirShow

Le 14 juillet des aviateurs
Un rendez-vous symbolique incontournable

La cérémonie du 14 Juillet reste le rendez-vous symbolique incontournable des citoyens avec leurs armées. L’Armée de
l’air défilera cette année devant les Français avec 53 aéronefs en vol (49 avions et 4 hélicoptères) et près de 400 aviateurs au sol, représentant ses écoles de formation et unités opérationnelles.

LE DÉFILÉ AÉRIEN

     Le défilé aérien encadre le défilé des troupes à pied avec un défilé d’ouverture de l’ensemble des voilures fixes (avions) et un défilé de clôture des voilures tournantes (hélicoptères).
     Il compte une centaine d’aéronefs de l’Armée de l’air, de l’Armée de terre, de la Marine nationale, de la Direction générale de l’armement, mais aussi de la Gendarmerie nationale et de la Sécurité civile, ou encore de plusieurs de nos partenaires européens (Allemands, Britanniques, Espagnols, entre autres).
     L’Armée de l’air présentera ses missions et moyens aériens à travers 13 « blocs » thématiques : « police du ciel », dissuasion, opérations extérieures, formation et entraînement, etc.
     Traditionnellement ouvert par la Patrouille de France, le défilé aérien débute lorsque le président de la République prend place dans la tribune d’honneur : c’est l’heure « H », située aux environs de 10 h 30. Le défilé aérien de clôture démarre à « H’ », soit environ 45 minutes après « H ».
     La coordination millimétrée de l’ensemble de ces moyens à l’approche de Paris et au-dessus des Champs-Élysées est assurée par l’Armée de l’air. Le défilé aérien est plus précisément dirigé par le commandement des opérations aériennes et de la défense aérienne (CDAOA), en lien avec la préfecture de Paris et le gouverneur militaire de Paris, depuis un poste de commandement déployé au sommet de l’Arc de Triomphe.
     C’est également le CDAOA qui assure la protection aérienne de l’événement, à travers la mise en oeuvre d’un dispositif particulier de sûreté aérienne.

LE DÉFILÉ À PIED

L’Armée de l’air sera représentée comme chaque année par ses écoles de formation des officiers et des sous-officiers : l’École de l’air de Salon-de-Provence et l’école de formation des sous-officiers de Rochefort. Les instructeurs et élèves de l’école d’enseignement technique de l’Armée de l’air de Saintes défileront également cette année, ainsi que des aviateurs de la base aérienne 123 d’Orléans.

LE DPSA

     Après les commémorations du débarquement de Normandie, après le salon du Bourget, l’Armée de l’air déploie un nouveau dispositif particulier de sûreté aérienne (DPSA) pour garantir la protection du défilé aérien.
     Commandé depuis le centre national des opérations aériennes (CNOA) de Lyon-Mont Verdun, le dispositif repose sur le déploiement conséquent, pendant plusieurs jours, de personnel et de matériels, dont des moyens de surveillance et d’intervention. Des avions de chasse, des hélicoptères, des moyens de défense sol-air, un E-3F Awacs, un ravitailleur C-135 en alerte, des radars, sans oublier des guets à vue sont notamment prépositionnés aux alentours. Soit, pour ce 14 Juillet, 400 aviateurs environ mobilisés et 180 tonnes de matériel déployé.

L’OPÉRATION RELATIONS PUBLIQUES

     Une opération de relations publiques est mise en place sur l’esplanade des Invalides à l’issue du défilé militaire. Elle contribue au rayonnement des armées en permettant aux Français d’aller à la rencontre de leurs soldats.
Les aviateurs de l’Armée de l’air donnent rendez- vous aux Français en début d’après-midi autour de plusieurs ateliers et animations. Le système de combat aérien futur (SCAF) sera notamment présenté en collaboration avec la DGA.

Suivre l'Armée de l'Air :
www.defense.gouv.fr
Facebook : @armeedelair
Twitter : @armee_de_lair
Instagram : @armeedelair
YouTube : Armeedelairfrancaise